Mesures de protection de la faune

Le crapaudrome

Depuis 2018, entre février et avril, la ville met en place ce dispositif destiné à sauver les amphibiens (crapauds, grenouilles, tritons et salamandres) qui vont traverser la route du Heaulme pour se reproduire dans leurs mares de naissance.

Plus de 3000 amphibiens ont pu être sauvés de la route par les bénévoles assidus qui se relaient chaque matin pendant la saison depuis 2018.

En 2022, plus de 600 batraciens sont passés par le crapaudrome de Marines.

Les hôtels à insectes

L’hôtel à insectes de l’école élémentaire a été créé en 2019 par les enfants de l’Adosphère et le périscolaire de l’école élémentaire.

Installé dans le jardin de l’école, il permet d’offrir un habitat aux petits insectes qui font partie de la biodiversité locale.

Un nouvel hôtel sera créé prochainement pour la Coulée Verte. Parmi les espèces le plus souvent accueillies figurent les coccinelles, les chrysopes, les osmies (abeilles maçonnes), les carabes, les syrphes (famille des mouches), et les perce-oreilles (forficules).

chat libre roux qui regarde l'objectif

Les chats libres

Prendre soin des chats libres et miser sur leur protection pour lutter contre la prolifération des chats sauvages, en travaillant à stériliser et identifier tous les chats du territoire. Pour ce faire, nous leur prodiguons les soins nécessaires (identification, stérilisation, soins annexes) avant de leur rendre leur liberté dans leur espace d’origine ou faire adopter les plus sociables d’entre eux.

La ville alimente chaque jour 6 points de nourrissage et une quinzaine d’abris pour les jours froids pour leur permettre de vivre leur vie de chat libre en bonne santé.

Newsletter

Restez informé des dernières actualités de la commune,
et inscrivez-vous à notre newsletter.