La place de la mairie


Une partie de la place de la mairie, à Marines était occupée autrefois, depuis la nuit des temps, par le cimetière communal, situé comme dans toutes les villes aux abords immédiats de l’église. N’existait alors, comme le montre le plan cadastral de 1830, qu’une minuscule placette – plutôt un grand carrefour – nommée « place de l’orme » où trônait une fontaine du même nom. Cette appellation doit faire référence à un arbre de la liberté planté à l’époque révolutionnaire, qui fut apparemment arraché sous la Restauration et replanté lors du retour à la République en 1848.
 

Création de la place de l’hôtel de ville

Devenu trop exigu pour un bourg en pleine expansion au début du XIXe siècle, mal situé au milieu des habitations, le cimetière a été translaté à son emplacement actuel en 1832. Les sépultures ont été relevées et l’esplanade ainsi libérée est devenue la place de l’église, appelée encore place de l’Orme.

Les masures qui la bordaient du côté sud-est ont été rachetées par la commune sous l’administration d’Athanase de Gouy d’Arsy, qui fit construire à la place en 1845 le premier hôtel de ville digne de ce nom à Marines, qui abrite toujours les services municipaux. L’endroit s’agrandit encore à cette occasion et devint ainsi la place de l’hôtel de ville, accueillant dès lors les principales manifestations publiques de la commune. C’est là que le 5 décembre 1852, la proclamation du Second Empire fut lue par le nouveau maire Ernest Peyron, annonçant que Louis Napoléon Bonaparte devenait empereur sous le nom de « Napoléon III ». La cérémonie fut suivie d’un discours puis d’un Te Deum chanté dans l’église voisine.
 

Construction du mémorial Peyron

En 1883, la commune reçut en grande pompe l’Amiral Peyron, enfant du pays et frère du précédent, qui fut ministre puis sénateur sous la Troisième République. Alors au faîte de sa carrière, il eut droit à des cérémonies grandioses, avec plusieurs arcs de triomphe dans les rues de la ville et une place de la mairie transformée en forum à sa gloire. Il y présida la remise des récompenses de la Société d’Horticulture de Marines. Ces cérémonies eurent un prolongement après la mort de l’Amiral, survenue en 1892, où on lança une souscription qui déboucha sur la construction en 1904, au centre de la place, d’un monument à la mémoire de ce grand homme.

José Gilles, historien et auteur du livre l’Histoire de Marines, évoque l’histoire de la place de la mairie. Au fil de l’histoire ses fonctions ont évolué, tout en gardant une place centrale au cœur de Marines.
 

Une place centrale dans la vie de la commune  

En bordure de la place se trouvaient quelques commerces : le café de la mairie, à l’emplacement de l’actuel pub, une échoppe de mode dans l’angle et un atelier de menuiserie en face de l’église. Non loin de ce dernier, sur l’emplacement de la salle Ledanseur, fut élevé en 1886 un nouveau local pour les pompes à incendie, en remplacement de celui qui se trouvait près de la mairie, vétuste et humide.

Parmi les festivités les plus importantes que connut la place, on peut citer celles du dimanche 21 mai 1911, lors d’une grande cavalcade historique organisée par la commune et les associations locales, à laquelle participèrent des centaines de personnes déguisées comme au temps de François Ier, montées sur des chevaux caparaçonnés.
De nombreux chars à thèmes parcoururent la ville avec hérauts d’armes, trompettes et étendards, « en présence » du roi de France, de son homologue Henri VIII d’Angleterre, du célèbre chevalier Bayard et autres personnalités de ce temps, et bien sûr des principaux seigneurs des environs !

La place de la mairie connut quelques rassemblements pour la conscription et durant la guerre de 1914-18, mais c’est surtout le 11 novembre 1944 qu’on y célébra la Libération du pays après cinq longues années passées sous l’occupation allemande. L’ambiance devait cependant être davantage au recueillement qu’à la liesse… On la rebaptisa place du Maréchal Leclerc, libérateur de Paris, en 1948.

Avec l’avènement des automobiles, après-guerre, la place se transforma progressivement en parking. C’est dans ce sens qu’elle a été réaménagée dans les années 1980, entraînant le déplacement du mémorial Peyron au fond de l’esplanade.
 

Le marché, qui se tenait tous les mercredis sur la place du château depuis 1497, étant tombé en désuétude il y a quelques décennies, a été relancé ces dernières années sur la place de la mairie, le dimanche matin, jour plus adapté à la vie moderne.

Plan cadastral de 1830 La récéption Peyron, place de la mairie en 1833 Place de l'hôtel de ville avec le mémorial Peyron Cérémonie de la Libération le 11 novembre 1944 La cavalcade de 1911

NEWSLETTER

Pour suivre l'actualité de Marines, inscrivez-vous à la newsletter. Entrez votre adresse email.

NOUS CONTACTER

Mairie
Place du Maréchal Leclerc
95640 Marines Tél. 01 30 39 70 21 - Fax 01 30 39 96 60

Horaires d'ouverture
lundi, mercredi, vendredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h,
mardi : de 13h30 à 18h30,
jeudi : de 13h30 à 17h, samedi : de 9h à 12h