Piqûres de moustiques et de tiques

 

Les piqûres de tiques peuvent notamment être responsables de la maladie de Lyme et les moustiques de type AEDES peuvent transmettre des arbovirus (dengue, chikungunya, infection à zika).

Deux campagnes de prévention des risques liés aux maladies à transmission vectorielle en France métropolitaine ont été diffusées par la préfecture du Val-d’Oise.

La première concerne les piqures des moustiques qui peuvent transmettre différentes maladies dont :

  • Le paludisme et la fièvre jaune, qui sont transmis par certaines espèces de moustiques rencontrées essentiellement dans des régions tropicales et intertropicales. Les cas de paludisme surviennent régulièrement autour des aéroports par importation de moustiques infectés.
  • La dengue et le chickungunya sévissent régulièrement dans les Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane), dans les îles françaises du Pacifique et de l’océan Iindien.
    Le moustique Aedes albopictus, vecteur potentiel de la dengue (mais également du chikungunya) est également présent dans certains départements du sud de la France. Dans ces départements, le risque d’une circulation de ces maladies à la suite de l’introduction du virus par un voyageur malade est donc possible.
  • Le Zika, également transmise par le moustique Aedes albopictus, a débuté au Brésil et arrive progressivement aux Antilles et en Guyane.
  • Le virus du Nil occidental (West Nile Virus) a été identifié sur l’ensemble des continents. Aujourd’hui, il est endémique dans le pourtour méditerranéen, en Europe Centrale et en Amérique du Nord où il a pu être responsable de cas humains mortels (données Institut Pasteur).

Pour consulter les dépliants conçus par l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), visitez le site internet : www.inpes.santepubliquefrance.fr

Piqûres de tiques

Piqûres de tiques


Les piqûres de tiques peuvent notamment être responsables de la maladie de Lyme, elles sont indolores et peuvent passer inaperçues.

La borréliose de Lyme est une maladie transmise à l'homme par les piqûres de tiques infectées. Toutes les tiques ne sont pas infectées. La densité et la proportion de tiques infectées sont très variables en France, en fonction de la zone géographique et de la période de l’année.

En Europe, le vecteur le plus répandu est une tique dure hématophage : Ixodes ricinus. Cette tique vit dans les zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies et les parcs forestiers ou urbains.

Les tiques se nourrissent du sang de leurs hôtes à tous les stades de leur développement (larve, nymphe, femelle adulte) et peuvent transmettre des virus, des bactéries, ou des parasites.

 

Comment se protéger des piqûres de tiques ?

  • Portez des vêtements longs, fermés, de couleur claire, et un chapeau, lors d’une activité en plein air en zone boisée et humide, prairies avec des herbes hautes et parcs.
  • Au retour d’activités dans la nature, examinez soigneusement votre corps en insistant sur les zones habituelles de piqûres (chaudes et moites) : aisselles, creux poplité, région génitale et cuir chevelu
  • Lors de vos promenades dans la nature, évitez les broussailles, les fougères et les hautes herbes, restez sur les chemins.
     

En cas de piqûre, retirez la tique le plus rapidement possible et désinfectez ensuite. Surveillez pendant un mois l’apparition éventuelle de fièvre, de signes généraux mineurs ou d’un érythème migrant (EM) à l’endroit de la piqûre.

Comment retirer une tique ?

  • Utilisez un tire-tique ou, à défaut, d'une pince.
  • Désinfectez la piqure à l’aide d’un antiseptique courant ou avec un lavage à l'eau et au savon

Une mise à jour des vaccinations en particulier du tétanos est vivement conseillée.

Quels sont les signes de la maladie de Lyme ?

Dans les 3 à 30 jours après la piqure, la maladie de Lyme peut apparaitre sous la forme d’un plaque rouge circulaire, puis disparait en quelques semaines ou mois.

Que vous ayez une plaque rouge ou pas, il est impératif de consulter un médecin, si vous ressentez l’un des symptômes suivants au cours des semaines ou mois après la piqure :

  • Symptômes grippaux
  • Paralysie faciale
  • Fatigue inhabituelle


Un traitement antibiotique vous sera prescrit dans ces cas de figure. L’usage d’un antibiotique n’est pas systématique après une piqûre de tique car la plupart des tiques ne sont pas contaminantes et 95 % des piqûres infectantes aboutissent à une séroconversion sans maladie à cinq ans (seuls 5 % des personnes infectées développeront une infection active).

Pour consulter les dépliants conçus par l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), visitez le site internet : www.inpes.santepubliquefrance.fr

Pour plus d’informations, consultez le site internet du Val-d’Oise : www.val-doise.gouv.fr et le site internet de Santé publique France : www.inpes.santepubliquefrance.fr

 

NEWSLETTER

Pour suivre l'actualité de Marines, inscrivez-vous à la newsletter. Entrez votre adresse email.

NOUS CONTACTER

Mairie
Place du Maréchal Leclerc
95640 Marines Tél. 01 30 39 70 21 - Fax 01 30 39 96 60

Horaires d'ouverture
lundi, mercredi, vendredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h,
mardi : de 13h30 à 18h30,
jeudi : de 13h30 à 17h, samedi : de 9h à 12h